Connexion

La naissance des Tables de concertation des aînés au Québec

Au Québec, c’est en 1999, à la suite de l’Année internationale des personnes aînées, que le mouvement aîné s’est doté d’instances régionales représentatives pour porter la voix des aînés auprès des décideurs publics. Les Tables régionales de concertation des personnes aînées ont vu le jour tour à tour dans chacune des régions du Québec à partir de ce moment.

En 2004, pour mieux se concerter et orienter leurs actions sur certains dossiers, les Tables régionales se sont donné comme outil d’harmonisation une Conférence des Tables régionales de concertation.

La Table de concertation des personnes aînées de la région de la Capitale-Nationale

La Table de concertation des personnes aînées de la Capitale-Nationale a vu le jour en 1999. Comme d’ailleurs toutes les autres Tables régionales, elle est une organisation à but non lucratif composée de membres bénévoles démocratiquement élus.

Quelques dates importantes

1999 : Mise sur pied de la Table régionale de concertation

2000 : Incorporation en vertu de la 3e partie de la Loi des compagnies du Québec, 13 octobre 2000

2001 : Signature du premier Protocole d’entente entre le Conseil régional de concertation et développement région de Québec, le ministère des Régions, le Secrétariat aux aînés et la Table de concertation régionale, en février 2001

2004 : Création de la bannière de la Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec

2006 : Signature d’un nouveau Protocole d’entente entre le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine, la Table de concertation des personnes aînées de la région de Québec et le Conseil des aînés

2007 : Changement de nom, la Table de concertation des personnes aînées de la région de Québec devient la Table de concertation des personnes aînées de la Capitale-Nationale

2010 : Restructuration de la Table

2013 : Création des Tables de secteurs : Portneuf et Charlevoix